Etre Erasmus à Istanbul – La vie quotidienne

24 Oct

De tous les pays disponibles en Erasmus, la Turquie est sans nul doute celui qui impose le choc culturel le plus important. C’était la raison de mon choix, et je ne l’ai pas regretté. Istanbul est la ville la plus vivante où il m’est jamais été donné d’aller. D’un autre côté c’est aussi la première métropole dans laquelle je me suis installée.

Y vivre est un tourbillon permanent de découvertes et d’animations en tous genres, de jour comme de nuit. Culturellement, politiquement, socialement… Istanbul ne dort jamais. Et c’est ce qui fait son caractère. Capricieuse, cette capitale (au sens culturel du terme) vous montre différents visages selon le temps (aussi bien la météo, que le temps qui passe). Avec son urbanisme chaotique, elle vous montrera ce que vous vous attendiez à voir dès les premiers jours. Pour ce qui est de ses recoins secrets, en revanche, c’est une autre histoire. Telle une quête perpétuelle du St Graal, il faut fouiller, fouiner, sortir des sentiers battus, marcher… Pour trouver des endroits magiques, et d’autres, plus simples, qui deviennent des repères et permettent de s’approprier le lieu, de se sentir un peu chez soi.
Le climat est à peu près le même qu’à Lyon par exemple, à une chose près : le niveau d’humidité. Si vous pouvez avoir 12° sur le thermomètre un jour où il fait aussi 12° à Lyon, les vents humides des abords du Bosphore entraineront un ressenti plus autour de 8-10°, selon les jours et leurs forces. A savoir : si le froid est humide, la chaleur l’est aussi.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: