Stambouliote depuis un mois…

5 Mar

Ami paisible, adepte de la quiétude et de la sérénité… Passe ton chemin. Istanbul est telle qu’on la raconte : insolente de diversité, immense, grouillante, bruyante, bouillante et, par dessus tout, colorée. Véritable métropole, il est difficile de savoir exactement son nombre d’habitants. D’une part parce qu’internet est rempli d’informations contradictoires.  D’autre part, comme le disait un professeur à l’université de Bilgi, il y a toujours une marge entre le recensement officiel et la réalité. Citons le et estimons à environ une quinzaine de millions le nombre de Stambouliotes. C’est 7 fois le nombre de parisiens intramuros. Tout s’explique. Et si on ajoute à cela le fait que dans les années 50 les habitants d’Istanbul étaient à peu près 800 000, alors là tout devient carrément limpide.

Chercher une quelconque unité architecturale serait donc refuser de comprendre l’essence même de cette cité millénaire.Parler d'”Urbanisme maîtrisé” ? En bonne apprentie turcophone je vous répondrais par la négative d’un double claquement de langue : “Tt-Tt”. Mais il faut dire, pour sa défense, qu’à l’âge de 2 400 ans, subir une croissance pareille pour une ville n’est pas banal. A part peu être en Chine en ce moment. Quoi qu’il en soit, force est de l’admettre : il y a un côté anarchique dans ce joyeux bordel. Cela a ces bons côtés : pas besoin de changer de quartier pour changer de décor, d’ambiance, d’atmosphère… Il suffit souvent de faire deux pas de plus.

Et les stambouliotes ?

Certains répondent à l’appel du muezzin, d’autres lui prêtent une oreille distraite. Oui, disons le, la plupart d’entre eux sont musulmans. Mais séculaires aussi. Ils sont Turcs bien sur, mais aussi Kurdes (Istanbul est la plus grande ville kurde du monde), Arméniens, Expatriés européens… Il y a des bruns, des blonds, des roux. Il y a aussi des porteurs de dreadlocks, des tatoués, des nuques longues (!), des fashion-addict et des BCBG. Et puis il y a des filles voilées en jupe et d’autres les cheveux aux vents en jean ample. Il y a des rêveurs, des hommes pressés, des musiciens… Il y a de la vie en fait.

Ce que vous croiserez inévitablement à Istanbul :

Que vous restiez 2 jours ou 2 ans, sur votre route il y aura :

Ataturk (Mustapha Kemal)

– du Cay (thé)

– des coups de klaxons intempestifs

– des chats et des chiens errants

– des mosquées (le mythe prétend qu’il y en aurait 3000)

– des baklavas

– des Starbucks environ tous les 100 mètres

– des vendeurs de marrons grillés/maïs grillé/moules farcies/Ekmek (bretzels) avec un petit chariot rouge

– des kebabs

A vous de compléter la liste…

One Response to “Stambouliote depuis un mois…”

  1. jbuzaud October 29, 2011 at 5:48 am #

    Bonjour!
    Je suis également étudiante à Bilgi, mais pour cette année. Je viens de lire ton blog qui est vraiment sympa! Quel appareil as-tu utilisé pour tes photos? Elles sont vraiment superbes!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: